Pas cher Viagra Féminin - Acheter Viagra Pour Femme! - Expédition Rapide - Paiement Sécurisé - Viagra Féminin En Ligne au meilleur prix!

Pour la première fois dans le monde on a produit en l'éprouvette un sein


Les scientifiques allemands disent que cela permettra de trouver un remède pour le cancer du sein.

Au cours des dernières années, la direction entière scientifique s`oriente activement sur le joint de la biochimie, la médecine et la génétique - la culture artificielle des organismes. Tout à fait récemment les scientifiques de Harward ont créé dans la boîte de Pétri la patte d`un rat. La découverte des savants allemands est encore plus précieuse.

un seinDes glandes laitières sont formées dans une zone circulaire, entourées par une couche de graisse du corps, qui se compose d'une pluralité d'alvéoles (qui élaborent le lait) et d`un réseau complexe de canaux excréteurs conduisant à la tétine. Le groupe scientifique, dirigée par le Dr Christine Scheel, analyse les tissus des glandes laitières, reconstitués en trois dimensions. La production de lait pour l'allaitement de l`enfantest un processus complexe qui nécessite beaucoup d'énergie. On croit que, après chaque «cycle» de l'allaitement,les seins se rétablissent eux-mêmes à partir des cellules souches.

Les savants allemands ont reproduit ce procès «dans l'éprouvette», ayant reçu non le sein dans toute la force de ce terme, mais la part essentielle: la glande laitière avec les alvéoles bien fonctionnels et le système des tubules.

Un fait intéressant: les différentes conditions de la culture conduisaient à des résultats différents. Par exemple, un gel épais dans une boîte de Pétri stimulait la propagation des cellules des tissus en croissance, en plusieurs cas semblable aux processus, en voie de développement des maladies oncologiques. Cela aidera les scientifiques à suivre la façon dont les cellules cancéreuses se propagent et à trouver un moyen pour les arrêter.

La technologie proposée par les scientifiques est assez simple. Elle est bonne parce qu'elle permet l'utilisation de cellules tissulaires de patients. Pour les études ultérieures serviront les cellules et les tissus sains de seins retirés aux femmes qui ont subi l'opération de la réduction des seins. En plaçant ce biomatériau dans des conditions différentes, on pourra trouver les facteurs qui influencent les changements dans les cellules et leur dégénérescence en cellules malignes.

"Dans nos expériences, c`est tout simplement un trésor», - a déclaré le co-auteur, le Dr Miura Haruko - "qui nous permet de tracer les différences individuelles dans le comportement des cellules souches et d'autres cellules dans le développement de la glande laitière et de ses troubles."